Une nouvelle collectivité est victime de la vague de cyberattaques qui frappe la France. Les liaisons numériques de Chalon-sur-Saône, et de la communauté d’agglomération du Grand Chalon, sont depuis hier “indisponibles”, bien que sites internet et standards téléphoniques restent opérationnels. Aucune rançon n’a pour l’heure été exigée. 

Les cyberattaques visant des collectivités locales se poursuivent inexorablement. Comme pour donner raison à l’exécutif qui, en fin de semaine dernière, dévoilait son plan d’accélération de la stratégie cyber française, la mairie de Chalon-sur-Saône et sa communauté de communes du Grand Chalon ont été victimes dimanche d’une attaque. “Les liaisons numériques avec les services de nos collectivités sont actuellement indisponibles” explique la collectivité sur Facebook

Selon l’AFP, aucune demande de rançon n’a pour l’heure été formulée. Chalon-sur-Saône n’est que la dernière victime en date d’une longue série d’attaques qui a touché Besançon, Marseille ou encore Cognac. Les collectivités, aux côtés des hôpitaux et des PME, étaient d’ailleurs citées par Emmanuel Macron dans la liste des cibles privilégiées des cybercriminels. 

L’Anssi sur le coup

Du côté de la ville de Saône-et-Loire, les dégâts semblent limités, puisque sites web et standards téléphoniques restent opérationnels, quand bien même “les formulaires de services en ligne ne peuvent être traités compte tenu de la cyberattaque”. Les dommages sont donc localisés en interne. 

L’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’informations (ANSSI) a été saisie de cette cyberattaque afin que nos collectivités soient accompagnées dans la gestion de cette attaque informatique” explique la collectivité, qui a mis en place une cellule de crise dès ce matin. Elle ne précise pas cependant quand s’attendre à un retour à la normale.

Chalon-sur-Saône victime d’une cyberattaque
Étiqueté avec :