Depuis l’été 2019, la rumeur court que le vieux géant chercherait un retour en bourse. C’est désormais officiel : Mc Afee en remplit son formulaire d’introduction près de dix ans après son rachat par Intel et sa sortie des marchés financiers.

La cybersécurité est un secteur porteur et ce n’est pas l’entrée tonitruante en bourse de CrowdStrike qui prouvera le contraire. Le vénérable Mc Afee a senti le vent tourné : l’été dernier, on lui prêtait des vues sur le Nasdaq. Racheté en 2011 par Intel, il était sorti de bourse, avant que le fondeur ne revende le vieux géant des antivirus, en 2016, au fonds TPG. Qui donnait une seconde jeunesse à McAfee et lui permettait une opération particulièrement juteuse : le rachat de Skyhigh Networks. 

Ce faisant il ajoutait une corde CASB à son arc, dépassant son image d’antivirus monolithique. Fort de ce positionnement, et avec l’entrée du fonds Thomas Bravo à son capital en 2018, McAfee semblait pouvoir, tel le phénix, renaître de ses cendres. Le retour est désormais officiel puisque l’entreprise a rempli son formulaire d’introduction auprès de la SEC américaine. 

Nouveau patron

L’an dernier, son chiffre d’affaires a bondi de 9,4%, à 2,64 milliards de dollars, tandis que l’entreprise réduisait ses pertes de moitié, de 512 millions de dollars en 2018 à 236 millions l’année suivante. En janvier, McAfee choisissait pour CEO un vétéran de la tech en la personne de Peter Leav, ex-patron de BMC Software et de Polycom. 

McAfee prêt à retrouver la bourse